Quel est son but ?

La gonioscopie ou examen de l'angle irido-cornéen permet de répondre à 3 questions:

1. L'angle est-il ouvert ou fermé?

Il est fermé si l'iris vient s'apposer contre le trabéculum et ainsi gêne le passage de l'humeur aqueuse. Cette apposition est définitive si l'iris s'est collé contre le trabéculum : on parle de synéchies.

Il est ouvert si le passage vers le trabéculum est libre.

L'examen recherche aussi le mécanisme de fermeture.

2. Existe-t-il un dépôt anormal de pigment sur le trabéculum?

C'est le cas notamment dans les glaucomes pigmentaires et les glaucomes pseudo-exfoliatifs.

3. Existe-t-il d'autres anomalies?

On recherche en particuliers des signes de traumatisme ancien (voir glaucome traumatique).

 

Comment se déroule l'examen ?

L'ophtalmologiste, après avoir anesthésié l'oeil, pose un verre spécial : des miroirs permettent d'observer l'angle entre l'iris et la cornée à l'aide du microscope.

Cet examen est très peu gênant à condition d'ouvrir grand les paupières.

Gonioscopie : rôle de la gonioscopie dans le glaucome

Gonioscopie , Dr Jacques Laloum, opération du glaucome, chirurgie du glaucome

Le miroir permet de voir l'angle irido-cornéen

Angle irido-cornéen vu par gonioscopie
Gonioscopie , Dr Jacques Laloum, opération du glaucome, chirurgie du glaucome

Le miroir permet de voir l'angle irido-cornéen

Angle irido-cornéen vu par gonioscopie. Glaucome Paris
Glaucome, Traitement, Paris, Jacques Laloum
Traitement, Glaucome, Paris
Traitement, Glaucome, Paris