Dictionnaire du glaucome

Myopie : Défaut de vision de loin liée généralement à un oeil trop long.

Nerf optique : Constitué de la réunion des fibres optiques, il conduit l'information visuelle de l'oeil au cerveau.

OCT : Cet appareil mesure l'épaisseur des fibres optiques par interférométrie.

OCT du segment antérieur : Cet appareil apprécie la cornée, l'angle irido-cornéen, et le bombement cristallinien.

Pachymétrie : C'est la mesure de l'épaisseur la cornée au centre de l'oeil. Une épaisseur anormale est importante à reconnaître car elle fausse la mesure de la pression intra-oculaire.

Papille : = tête du nerf optique.

Périmétrie : Mesure du champ visuel.

Pression intra-oculaire : L’œil est gonflé avec du liquide comme un ballon avec de l’air. Cette humeur aqueuse produite à l’intérieur de l’œil lui donne sa forme sphérique. Quand le liquide s’écoule facilement hors de l’œil, la pression reste peu élevée. Si l’écoulement rencontre une résistance anormale, la pression augmente.

Procès ciliaires : Glandes qui sécrètent l'humeur aqueuse. En position anormale, ils peuvent pousser l'iris contre le trabéculum (voir iris-plateau).

Pupille : Trou laissé par le diaphragme irien, pour permettre à la lumière d'entrer dans l'œil. C'est le disque noir au centre de l'oeil.

Rétine : Pellicule photographique de l'œil, elle est constituée de photo-récepteurs qui tapissent l'oeil. L'information recueillie par ces capteurs est conduite jusqu'au cerveau par les fibres optiques.

Sclère : Coque rigide, blanche de l'œil, en continuité avec la cornée tranparente.

Sclérotique : = sclère.

Sclérectomie non perforante : Chirurgie filtrante qui se distingue de la trabéculectomie notamment par le fait de laisser en place une partie (non pathologique) de l'épaisseur du trabéculum.

Scotome : Trous das le champ de vision. On ne les perçcoit généralement pas car le cerveau remplit ces trous avec de fausses informations visuelles.

Syndrome d'apnée du sommeil : Pendant le sommeil le patient présente des épisodes de rétrécissement puis d'obstruction des voies aériennes supérieures qui provoquent des épisodes d'apnées nocturnes. Ces épisodes perturbent fortement le sommeil. Ce syndrome est un facteur de risque du glaucome à pression normale.

Tache aveugle : Scotome (trou) dans notre champ visuel correspondant à l'emplacement dans l'œil de la tête du nerf optique, zone dépourvue de photo-récepteurs.

Tension oculaire : = pression intra-oculaire.

Tête du nerf optique : Origine du nerf optique constitué par la réunion des fibres optiques. Voir sa description à "anneau neuro-rétinien".

Tonométrie : C'est la mesure de la pression intra-oculaire.

Trabéculum : Filtre par où l'humeur aqueuse sort de l'œil. Il est situé à la jonction cornée-sclère. Dans les glaucomes à angle fermé il est obstrué par l'iris. Dans les glaucomes à angle ouvert, un processus pathologique diminue sa perméabilité.

Trabéculectomie : Chirurgie filtrante consistant à créer une dérivation par où l'humeur aqueuse sort de l'oeil et est dirigée sous la conjonctive.

Trabéculoplastie : Intervention pratiquée au Laser sur le trabéculum. Les impacts provoquent une réaction immunologique locale responsable dans les cas favorables d'une amélioration de sa perméabilité. Deux sortes de Laser sont utilisés : le Laser argon dont les actions thermiques visibles expliquent le terme choisi, et un Laser à très courtes impulsions sans effet thermique (trabéculoplastie sélective").

UBM : Ultra Bio Microscopie encore nommée Echographie à Très Haute Fréquence, cet examen permet d'étudier en détail l'angle irido-cornéen, et surtout les éléments anatomiques situés derrière l'iris (procès ciliaires).

Zonule : Ensemble des fibres qui relient les procès ciliaires à l'équateur du cristallin, maintenant ainsi en suspension celui-ci. Elle est fragiliséeen cas notamment de syndrome exfoliatif.

Angle (= angle irido-cornéen) : Angle situé entre l'iris et la cornée. Au fond de cet angle se situe le filtre par où l'humeur aqueuse sort de l'oeil. Si l'iris est très proche de la cornée, il risque d'obstruer le trabéculum : on parle d'un risque de fermeture de l'angle.

Anneau neuro-rétinien : La tête du nerf optique est constituée de l'ensemble des fibres optiques qui convergent depuis chaque point de la rétine pour former l'anneau neuro-rétinien. Le centre de cet anneau, dépourvu de fibres est appelée excavation. En cas de glaucome, la disparition des fibres optiques provoquent un amincissement de l'anneau et un agrandissement de l'excavation

Bloc pupillaire : On appelle ainsi la résistance que rencontre l'humeur aqueuse fabriquée en arrière de l'iris pour passer au devant de l'iris. Ce passage étroit est situé au bord de la pupille, là où l'iris est appliqué contre le cristallin. Cette résistance provoque une différence de pression de part et d'autre de l'iris, responsable d'un bombement en avant de l'iris.

Champ visuel : Capacité quand l'œil fixe un point à voir aussi à distance de ce point. Ce champ de vision ne comporte normalement qu’un seul trou : la “tache aveugle”. Dans le glaucome, le champ de vision s’altère et des trous apparaissent peu à peu : on parle de scotomes. Ils sont provoqués par la disparition de faisceaux de fibres visuelles. L’examen du champ visuel permet de cartographier ces zones.

Collyres : Médicaments instillés dans l'œil sous forme de gouttes.

Conjonctive : Membrane souple recouvrant la sclère et les faces oculaires des paupières.

Cornée : Hublot transparent de l'œil. Elle est en continuité avec, en arrière, la sclère.

Cristallin : Lentille transparente de l'œil située derrière l'iris. Un système d'étirement contrôlé permet de modifier sa puissance en modifiant sa forme (accomodation). Il s'épaissit avec l'âge. Son opacification est appelée cataracte.

Cyclo-affaiblissement : Procédé physique utilisé pour abaisser la pression intra-oculaire dans certains cas particuliers. Une énergie (sous forme de Laser ou d'ultra-son) est focalisée pour détruire une partie des procès ciliaires.

Excavation : voir anneau neuro-rétinien.

Fibres optiques : Fibres nerveuses conduisant au cerveau l'information visuelle captée par les photo-récepteurs de la rétine. Elles se réunissent pour former la tête du nerf optique et sortent de l'oeil en constituant le nerf optique. (synonyme : fibres nerveuses rétiniennes).

GDx : Appareil évaluant par mesure de polarimétrie l'épaisseur des fibres optiques.

Gonioscopie : Cette observation de l'angle entre l'iris et la cornée a deux buts principaux : évaluer le risque que la périphérie de l'iris vienne obstruer le trabéculum, et rechercher une pigmentation anormale du trabéculum qui orienterait vers des processus pathologiques particuliers.

HRT : Cet appareil évalue l'épaisseur de l'anneau neuro-rétinien par microscopie confocale.

Humeur aqueuse : Liquide sécrété par les procés cilaires situés juste derrière l'iris. Ce liquide nourrit et participe à la défense de l'oeil. Il passe ensuite devant l'iris et sort de l'oeil en passanr par le trabéculum.

Iris : Diaphragme coloré de l'oeil. Son bombement en avant peut dans des configurations anatomiques particulières entraîner l'apposition de l'iris périphérique contre le trabéculum.

Iris-plateau : Situation anatomique particulière dans laquelle les procés ciliaires poussent l'iris contre le trabéculum, empêchant la sortie de l'humeur aqueuse. On distingue la configuration et le syndrome iris-plateau (rechercher dans le site ces termes).

Iridotomie : trou pratiqué au Laser (YAG essentiellement) en périphérie de l'iris. Elle a pour but d'égaliser les pressions de part et d'autre de l'iris, empêchant ainsi l'iris de bomber.

Iridoplastie : Amincissement de l'extrême périphérie de l'iris obtenus par l'action d'impacts de Laser argon. Une de ses indications est le syndrome iris-plateau.

Iridotomie : Trou pratiqué au Laser en périphérie de l'iris.

Laser : Acronyme anglais définissant l'émission d'une lumière dont la cohérence permet un transfert d'énergie important et précis.

Laser Argon : Il agit par un effet thermique, provoquant une oblitération des vaisseaux et une rétraction des tissus.

Laser YAG : Il agit par effet mécanique. La libération dans un temps très court d'une énergie importante très focalisée fait naître une onde de choc.

Le glaucome peut-il guérir?

voir Questions-Réponses

 

Faut-il mettre les gouttes avant de consulter?

voir Conseils pratiques

 

Actualités du Glaucome

Mai 2017

 

Une nouvelle méthode pour détecter l'apoptose des cellules ganglionnaires

Les cellules ganglionnaires conduisent l'information visuelle de la rétine au cerveau. Leur réunion avant la sortie de l'œil constitue la tête du nerf optique. Le glaucome provoque un suicide programmé de ces cellules : leur apoptose. Des chercheurs anglais ont mis au point une méthode de détection des cellules en train de subir ce processus. Il s'agit d'un marqueur fluorescent qui se fixe à une protéine membranaire des cellules en apoptose.
lien

 

Voir toutes les actualités

Glaucome, Traitement, Paris, Jacques Laloum
Traitement, Glaucome, Paris
Traitement, Glaucome, Paris