Âge : à quel âge survient le glaucome?

Il existe des glaucomes congénitaux et des glaucomes juvéniles mais ils sont très rares. Les glaucomes à angles ouverts surviennent généralement après 40 ans, et le plus souvent beaucoup plus tard : après 70 voire 80 ans (le risque de glaucome double tous les ans à partir de 40 ans).
Les galucomes par fermeture de l'angle surviennent sur des yeux petits, à partir de 30 ans.

 

Alerte : quel symptôme peut m'alerter?

Aucun : le glaucome ne donne aucun signe. Il diminue notre champ de vision mais sans que l'on s'en rende compte (voir la vidéo).

 

Angle ouvert et angle fermé : quelle est la différence entre ces deux types de glaucomes?

Dans les glaucomes à angle ouvert, le trabéculum devient moins perméable : le liquide s’accumule dans l’œil et la pression s’élève. Dans les glaucomes par fermeture de l'angle c'est l'iris qui obstrue le passage vers le trabéculum (plus de détails ici).

 

Contagieux : le glaucome peut-il s'attraper?

Non : le glaucome est une maladie qui dépend de nombreux facteurs, mais pas d'un microbe ou d'un virus. Le glaucome ne "s'attrape" pas.

 

Contre-indcations : quels sont les médicaments contre-indiqués en cas de glaucome?

En cas de glaucome à angle ouvert, il n'existe qu'une seule contre-indication: les corticoïdes. Mais c'est en fait une contre-indication relative: ce traitement souvent indispensable peut généralement être pris: il provoque parfois une élévation de la pression intra-oculaire mais elle est généralement parfaitement contrôlable par une modification du traitement que décidera après contrôle votre ophtalmologiste.


En cas de glaucome à angle fermé ou de suspicion de fermeture de l'angle, tous les médicaments qui provoquent une dilatation de la pupille sont interdits: ce sont tous les médicaments non corticoïdes dont la notice précise "contre-indiqué en cas de glaucome". Il y en a des milliers et il est impossible de tous les connaître. Mais en pratique cette interdiction disparaît si une iridotomie, obligatoire en cas de fermeture de l'angle, a été pratiquée.

 

Efficacité du traitement : quels signes peuvent me renseigner sur l’efficacité du traitement?

Il n'y a pour vous aucun moyen de le savoir, car le glaucome ne donne aucun signe. D'où l'importance de consulter régulièrement (voir ici).

 

Famille : J'ai un glaucome, dois-je prévenir ma famille?

Oui, c'est facile et essentiel. Facile car le glaucome se soigne généralement très bien, et ce diagnostic n'a aucune raison d'alarmer vos proches. Essentiel car vos enfants et surtout vos frères et soeurs ont un risque important d'être atteints (voir ici). Etant prévenus ils pourront consulter spécifiquement pour un dépistage de glaucome, qui n'a rien à voir avec une consultation habituelle (voir ici).

 

Génériques : faut-il s'en méfier?

Ils sont de plus en plus utlisés, en France comme dans les autres pays européens.
Les normes de comparaison avec le produit originel rendent très peu probable un risque quelconque.
Cependant, si à l'utilisation d'un générique, vous ressentez une gêne nouvelle, elle peut être dûe à une présentation galénique (les produits qui accompagnent la molécule) qui ne vous convient pas. Il faut alors ne pas hésiter à en avertir votre ophtalmologiste.

 

Glaucome : qu'est-ce que c'est?

Le glaucome est une atteinte progressive et irréversible du nerf optique. Cette atteinte provoque des trous dans le champ de vision pouvant s'étendre jusqu'à conduire à la cécité. Le principal facteur de risque du glaucome est une pression intra-oculaire (aussi appelée tension oculaire) trop élevée.

 

Grave : j'ai un glaucome, dois-je m'inquiéter?

Le glaucome est une maladie sérieuse, qui peut conduire à la cécité. Mais la plupart du temps, cette maladie se soigne bien. La difficulté, c'est qu'elle est chronique : elle réclame une surveillance et un traitement sans interruption (voir ici).

 

Guérir du glaucome : est-ce possible?

Non, mais la plupart du temps, un traitement chronique (à vie) permet d'éviter d'en être gêné. Même après une opération, la pression peut remonter. Tous les glaucomes, même opérés, nécessitent une surveillance régulière à vie.

 

Heures : faut-il mettre les gouttes à heure fixe?

Les collyres prescrits n'agissent que pendant une durée limitée: par exemple 12h ou 24h. Après cette durée d'action la pression remonte si une nouvelle goutte n'est pas instillée. Les prendre à heure fixe permet de conserver l'intervalle optimal mais n'est pas toujours possible. Des écarts d'une à trois heures sont beaucoup moins graves que des oublis répétés.

 

Heures : l'horaire de consultation est-il important?

La pression intra-oculaire varie tout au long de la journée et de la nuit. Il est important que cette pression soit mesurée par l'ophtalmologiste à des heures différentes: début et fin de matinée et d'après-midi...etc. et donc ne pas choisir toujours la même heure de consultation.

 

Laser : à quoi sert-il?

Le laser permet d'évaluer l'épaisseur des fibres optiques, qui sont atteintes en cas de glaucome (voir OCT).
Il permet de faire un trou dans l'iris en cas de fermeture de l'anngle (voir iridotomie).
Il permet d'amincir la racine de l'iris dans certains cas particuliers de fermeture de l'angle (voir iridoplastie).
Il permet enfin d'améliorer la perméabilité du trabéculum (voir trabéculoplastie).

 

Lentilles : peut-on continuer de les porter malgré les collyres?

Oui. Il suffit de les mettre quelques minutes après les gouttes du matin et de les retirer avant celles du soir.

 

Pachymétrie : pourquoi mesure-t-on l'épaisseur de la cornée ?

La mesure de la pression intra-oculaire est faussée si la cornée est anormalement épaisse ou anormalement fine. La mesure de l'épaisseur de la cornée ("pachymétrie") est donc souvent indispensable (voir ici).

 

Ophtalmologiste : quand faut-il consulter?

Le glaucome ne donnant strictement aucun signe, son dépistage est l'une des raisons pour lesquelles un examen par un ophtalmologiste doit être pratiqué régulièrement.

Si il n'y a pas de notion de glaucome dans la famille, il faut consulter:
- après 40 ans, au moins tous les 3 ans,
- après 50 ans, au moins tous les 2 ans,
- après 60 ans, tous les ans.
Le risque de glaucome double pratiquement tous les dix ans! (voir âge).

S'il existe un glaucome dans votre familleproche: il faut consulter sans attendre en signalant ce risque familial à votre ophtalmologiste qui pratiquera un bilan spécifique.

 

Pression intra-oculaire : qu'est-ce que c'est?

L’œil est une structure molle comme un ballon en caoutchouc. C’est la production interne de liquide (l’humeur aqueuse) qui, comme l’air dans le ballon, lui donne sa forme sphérique. Ce liquide sort de l'oeil en passant par un filtre appelé trabéculum. Quand le liquide s’écoule facilement, la pression dans l’œil (aussi appelée tension oculaire) reste peu élevée, quand le liquide ne peut pas sortir facilement, le liquide s'accummule et la pression s'élève.

 

Pression intra-oculaire trop élevée : à partir de quel chiffre?

On parle de pression élevée au-dessus de 21 mmHg, mais c'est une limite purement statistique: la plupart des gens qui ont une pression supérieure à 21 mmHg n'ont pas de glaucome, et il existe des patients qui présente un glaucome alors que leur pression intra-oculaire ne dépasse jamais 21 mmHg. De plus l'épaisseur de la cornée peut fausser la mesure (voir "pachymétrie").

 

Pression intra-oculaire et pression artérielle : sont-elles liées?

Elles n'ont rien à voir entre elles. Mais il est possible qu'une pression artérielle trop basse au niveau de la tête du nerf optique fragilise celle-ci.

 

Prévention : que peut-on faire pour éviter d'avoir un glaucome?

La très grande majorité des glaucomes sont des glaucomes primitifs à angle ouvert: aucun traitement ne permet de les éviter. Mais il est essentiel d'en faire le diagnostic et de les traiter le plus tôt possible.
Le glaucome par fermeture de l'angle peut généralement (mais pas toujours) être prévenu, si une iridotomie est pratiquée suffisamment tôt.
Certains glaucomes secondaires peuvent être prévenus si leur cause est elle-même curable et traitée à temps.

 

Progrès : des progrès sont-ils à venir?

Les collyres les plus utilisés actuellement n'existaient pas il y a vingt ans. Un des lasers utilisé couramment n'existait pas il y a dix ans. l'examen actuel permettant d'évaluer les fibres optiques n'existait pas il y a cinq ans...
Les progrès dans le diagnostic et les traitements sont constants (voir la page actualités-glaucome).

 

Signes du glaucome : quels sont-ils?

Il n'y en a aucun! Sauf dans des cas rarissimes, on ne ressent strictement aucune douleur, aucune lourdeur dans l'œil. Et sauf juste avant la cécité, on ne perçoit pas d'anomalie de la vision : le glaucome est un voleur de vue silencieux voir ici.

 

Suspicion de glaucome : mon ophtalmologiste m'a dit que ma pression est trop élevée mais ne me donne pas de traitement, est-ce normal?

Quand il existe seulement une suspicion de glaucome, sans diagnostic certain, il est indispensable de mettre en place une surveillance étroite, mais on peut tout à fait prendre la décision de ne pas commencer le traitement si les facteurs de risque sont peu nombreux.

 

Traitement : à quoi sert-il?

Le traitement a pour but de ralentir au maximum la disparition des fibres optiques (voir ici), et ainsi de préserver au maximum le champ visuel.

 

Traitement alternatif : existe-t-il un autre traitement que celui qui fait baisser la pression intra-oculaire ?

La seule voie thérapeutique qui a fait à l'heure actuelle la preuve de son efficacité est l'abaissement de la pression intra-oculaire. Les autres voies : neuro-protection, protection vasculaire, régime particulier, n'ont pas fait la preuve d'une quelconque efficacité pour l'instant.

 

Vue : le glaucome fait-il baisser la vue?

Seulement quand il est très évolué, et il serait grave de ne commencer à le traiter qu'à ce stade, où l'on est parfois proche de la cécité.
Pendant très longtemps la vue reste parfaitement normale. Et c'est seulement les examens qui peuvent montrer que notre champ de vision est altéré.

Questions-Réponses du glaucome

Glaucome, Traitement, Paris, Jacques Laloum
Traitement, Glaucome, Paris
Traitement, Glaucome, Paris