GLAUCOMES.FR

Site d'information sur le glaucome

Œil atteint de glaucome


GLAUCOMES.FR
Site d'information sur le glaucome

Glaucome pigmentaire

C'est un glaucome à angle ouvert du sujet jeune qui est une complication du syndrome de dispersion pigmentaire.

Ce syndrome est lié à une configuration particulière de l'iris (hypothèse de Campbell) : l'iris vient parfois bomber en arrière. Sa face postérieure très pigmentée frotte alors contre le cristallin.

mécanisme du blocage inverse dans le glaucome pigmentaire

Ce frottement provoque une dispersion du pigment qui va peu à peu encombrer le trabéculum. L'évolution vers le glaucome survient dans 20% des cas.

Examen clinique

L'examen montre la dispersion du pigment irien sur la cornée et sur le trabéculum.

Trabéculum pigmenté dans le glaucome pigmentaire

L'examen de l'angle (gonioscopie) montre le trabéculum chargé de pigments (la bande très foncée).

L'examen montre aussi la disparition du pigment sur l'iris.

Atrophie irienne périphérique dans le glaucome pigmentaire

Disparition du pigment sur l'iris : la lumière passe à travers et dessine des petites fenêtres orange.

UBM ou OCT SA

L'OCT du segment antérieur (ou l'UBM) peut montrer le bombement postérieur de l'iris.

Image UBM d'un blocage inverse dans un glaucome pigmentaire

Les flèches montrent le bombement postérieur de l'iris

Un traitement préventif

Au stade de dispersion pigmentaire, l'iridotomie laser peut être proposée : le trou supprime la différence de pression de part et d'autre de l'iris et ainsi l'iris ne bombe plus.

Effet de l'iridotomie sur le blocage inverse

L'iridotomie supprime le bombement postérieur de l'iris

Traitement du glaucome pigmentaire

Au stade de glaucome, le traitement est identique à celui du glaucome primitif à angle ouvert. La trabéculoplastie peut être efficace. Les exercices physiques violents et prolongés semblent favoriser la dispersion pigmentaire et ainsi la survenue de pics de pression. Ils doivent donc être modérés.

Actualités du Glaucome

Juillet 2021

L'atteinte glaucomateuse n'est plus considérée comme totalement irréversible

Un article paru dans le dernier numéro de Survey of Ophthalmology montre le caractère partiellement réversible des atteintes glaucomateuses récentes. Il en détaille les preuves et en analyse les raisons neurobiologiques. Il passe en revue les différents moyens d'évaluer cette réversibilité, et précise les nouveaux paramètres qui pourraient en découler pour fixer une nouvelle pression cible, capable de permettre cette réversibilité.
lien

Le microbiote intraoculaire : une implication possible dans le glaucome?

Plusieurs études récentes montrent l'existence de microbes dans des organes que l'on pensait stériles (en dehors des infections). Il existe ainsi un microbiote intraoculaire. Le profil de ce microbiote (la proportion des différentes bactéries) a été étudié sur des yeux présentant une simple cataracte, une dégénérescence maculaire, et un glaucome : il existe des différences spécifiques. L'implication de cette découverte dans le mécanisme du glaucome reste à démontrer et à préciser (mécanisme immunologique?). Cette voie de recherche et ces conséquences possibles semblent particulièrement prometteuses.
lien

Lire allongé augmente la pression intraoculaire

La lecture en position allongée pendant 25 minutes provoque une élévation significative de la pression intraoculaire. En cas de glaucome évolué, cette pratique doit être limitée.
lien


Voir toutes les actualités

Pression intra-oculaire et pression artérielle ont-elles un rapport entre elles?

voir Questions-Réponses

 
A quelle heure faut-il consulter?

voir Conseils pratiques

 
Qu'appelle-t-on un scotome?

voir Dictionnaire