GLAUCOMES.FR

Site complet d'information sur le glaucome


Iridoplastie : indications, mécanisme, et conseils pratiques

Principe

L'iridoplastie ou gonioplastie est une intervention utilisant l'effet thermique du laser argon pour amincir de la racine de l'iris.

Indications

Il est utilisé dans certains cas de fermeture de l'angle, quand l'iridotomie est insuffisante. Grâce à l'iridotomie l'iris ne bombe plus, mais il reste apposé contre le trabéculum, généralement parce qu'il est poussé en avant par les procès ciliaires. Soit en raison d'une bascule des procès ciliaires (syndrome iris-plateau), soit en raison de procès ciliaires rendus anormalement volumineux par la présence de kystes : on parle alors de pseudo-plateau.

Quels sont les risques

Le laser peut provoquer une inflammation locale responsable de point de colle (synéchies entre l'iris et le trabéculum. Il peut aussi entraîner de façon généralement transitoire une dilatation de l'iris (mydriase). L'ensemble des risques est résumé dans cette fiche d'information de la Société Française d'Ophtalmologie.

Préparation

Elle est identique à celle de l'iridotomie : on utilise un collyre pour tendre l'iris, un collyre pour limiter l'inflammation, et un collyre pour limiter l'élévation transitoire de la pression intraoculaire.

Comment ça se passe en pratique

L'œil est anesthésié en quelques secondes par l'instillation d'une goutte et un verre est posé sur la cornée pour focaliser le rayon laser. Les impacts durent moins d'une seconde mais sont beaucoup plus long que pour l'iridotomie. Ils peuvent entraîner une sensation de cuisson un peu désagréable sans être vraiment douloureuse.

Photo UBM plateau

Syndrome Iris plateau. La fermeture persiste après l'iridotomie.
Ci-dessous, amincissement de l'iris après iridoplastie

Photo UBM plateau après iridoplastie

Actualités du Glaucome

Octobre 2018
Contre-indication de l'acétazolamide-Diamox® pendant la grossesse

L'agence nationnale de sécurité du médicament (ANSM) vient de promulguer la contre-indication absolue du Diamox® durant le premier trimestre de la grossesse en raison du risque de malformation du fœtus (tératogénicité).
L'ANSM recommande aussi pour cette raison la mise en place d'une information du risque et d'une contraception en cas de traitement par Diamox®.
"Aux 2ème et 3ème trimestres de grossesse, en raison de son indication de traitement d’urgence du glaucome et de l’absence d’alternative plus sûre dans certaines situations, son utilisation est réservée aux situations d’absolue nécessité et requiert la mise en œuvre d’une surveillance particulière".
lien


Voir toutes les actualités

Pression intra-oculaire et pression artérielle ont-elles un rapport entre elles?

voir Questions-Réponses

 
A quelle heure faut-il consulter?

voir Conseils pratiques

 
Qu'appelle-t-on un scotome?

voir Dictionnaire