GLAUCOMES.FR

Site complet d'information sur le glaucome


Symptômes du glaucome

Quel symptôme peut m'alerter?

Aucun ! Strictement aucun ! C’est ce qui paraît le plus bizarre à tous les patients : en dehors des cas rarissimes de crise aiguë (autrefois appelée glaucome aigu), aucun symptôme ne peut alerter sur la présence d'un glaucome.

Quand on parle de pression trop élevée dans l’œil, on imagine un œil prêt à exploser,

et après l’énoncé du diagnostic on a souvent l’impression d’avoir l’œil lourd, gonflé...
En fait, en dehors des cas rarissimes où la pression s’élève énormément et de façon très brutale, on ne ressent rien. L’élévation de la pression étant très progressive, elle est strictement indolore.

Ressent-on une baisse de vision ?

Là aussi la réponse est non ! Le glaucome, pendant très longtemps, abîme l’œil sans donner aucun signe visuel.
La mort des fibres optiques provoque des trous dans le champ de vision, mais notre cerveau masque ces zones.

C’est seulement quand ces zones envahissent la presque totalité du champ de vision que l’on ressent une gêne, et dans ces cas-là on est proche de la cécité.

Une vidéo impressionnante

La vidéo réalisée par l'association belge "La ligue Braille" permet de bien comprendre le phénomène : à la fin du film, on voit les éléments du décor disparaître, mais le cerveau reconstruit à la place une image plausible. Les anglo-saxons qualifient le glaucome de "voleur silencieux de la vue" ("silent thief of sight").

Un cas particulier : le glaucome aigu

L'iris bloque brutalement l'ensemble du filtre trabéculaire par où l'humeur aqueuse sort de l'œil. L'élévation de la pression intraoculaire est très rapide et très forte.
Les signes surviennent de façon très brutale.

L'œil devient rouge et très douloureux. Des maux de tête parfois violents accompagnés de nausées voire de vomissements sont fréquents. C'est une extrême urgence ophtalmologique.
Voir ici.

Actualités du Glaucome

Octobre 2018
Contre-indication de l'acétazolamide-Diamox® pendant la grossesse

L'agence nationnale de sécurité du médicament (ANSM) vient de promulguer la contre-indication absolue du Diamox® durant le premier trimestre de la grossesse en raison du risque de malformation du fœtus (tératogénicité).
L'ANSM recommande aussi pour cette raison la mise en place d'une information du risque et d'une contraception en cas de traitement par Diamox®.
"Aux 2ème et 3ème trimestres de grossesse, en raison de son indication de traitement d’urgence du glaucome et de l’absence d’alternative plus sûre dans certaines situations, son utilisation est réservée aux situations d’absolue nécessité et requiert la mise en œuvre d’une surveillance particulière".
lien

Comment remplacer Cosopt unidose

Cosopt® unidose n'est plus commercialisé par le laboratoire Santen depuis le 30 juin 2018. Deux flacons contenant les mêmes produits actifs (dorzolamide et timolol), et eux aussi sans conservateurs, sont disponibles : Dualkopt® (laboratoire Théa ), et Cosidime® (laboratoire Santen).
lien

Retrait du Cy-Pass

Ce dispositif appartient à la catégorie des MIGS, minimally invasive glaucoma surgery : chirurgie du glaucome minimalement invasive. Il est introduit dans le trabéculum ab interno, c'est-à-dire en passant par la chambre antérieure de l'œil, permettant l'écoulement de l'humeur aqueuse vers l'espace suprachoroïdien. Une étude prospective a montré dans certains cas une perte significative des cellules cornéennes endothéliales qui assurent la transparence de la cornée. Cela conduit le laboratoire à retirer le dispositif par précaution. Et à conseiller un examen et une surveillance étroite des patients chez lesquels le dispositif a été implanté.
lien

Voir toutes les actualités

Pression intra-oculaire et pression artérielle ont-elles un rapport entre elles?

voir Questions-Réponses

 
A quelle heure faut-il consulter?

voir Conseils pratiques

 
Qu'appelle-t-on un scotome?

voir Dictionnaire